Accueil Non classé Vous voulez de l’espoir ? Découvrez Zochrot…

Vous voulez de l’espoir ? Découvrez Zochrot…

0
0
64

Ce dont on va parler là c’est du sérieux, et pas qu’un peu…

Et si c’est dommage d’en parler un peu tard au vu de la venue de Zochrot à Toulouse, il se trouve que malheureusement le propos n’est pas près d’être hors d’actualité…

Parce-qu’à moins d’être le vrai Hibernatus, vous avez nécessairement entendu parler du conflit Israelo-Palestinien (bim là déjà on y est, je sens bien que ça ne rigole plus du tout… bon ça va après, c’est sérieux mais on n’est pas obligés d’être plombés pour en parler hein ???)

Bref, vous voyez bien, plus ou moins, de quoi je veux parler…

Et on a souvent l’impression que pour une immense majorité des gens avec qui on va pouvoir discuter de cette question par ailleurs aussi terrible que passionnante, nous sommes tous cantonnés dans ce plus ou moins qui porte toutes les failles, toutes les limites, de nos connaissances sur la question.

Alors évidemment je ne vais pas ici vous écrire une thèse. D’abord parce-qu’il y a des gens qui font ça très bien, ensuite parce-qu’on est sur un putain de blog les gars, vous attendez quoi ???

Bon, bref…

Moi je n’écris pas une thèse, mais là où je triche c’est que figurez-vous que je fréquente une personne, qui m’apporte une richesse folle depuis des années, qui elle en a écrit une, et pas une thèse pour dire, voyez, non, une thèse pour changer le monde… Parce-que les murs renversés deviennent des ponts… C’est Angela Davis qui l’a dit et c’est mon amie Eléonore qui me l’a appris…

Et Eléonore elle sait ce qu’elle veut dire quand elle parle de mur… Et son compagnon, de vie, de recherches, de luttes, Eitan Bronstein Aparicio, il sait aussi ce que c’est un mur…

Parce-que figurez-vous qu’Eléonore et Eitan sont des habitants de ce joyeux et sympathique pays qu’est Israël…

Et que quand ma copine est partie s’établir là-bas j’ai juste fait une tronche de six pieds de long, parce-que quand votre meilleure amie est une brillante militante féministe et antifasciste, ben vous tremblez un peu de toute votre corps à l’idée de ce qui l’attend là bas…

Et bien sûr dès le départ vous vous rendez compte que vous étiez bien en dessous de la réalité…

Parce-qu’au delà d’une réalité qui est celle à laquelle elle est confrontée désormais au quotidien, il y a aussi, et là je bats ma coulpe avec celle des autres, l’ignorance des nouzautres, gentil militants pro-palestiniens, pour la plupart d’entre nous bien au chaud dans nos chaussons de citoyens de pays qui ne pratiquent pas l’apartheid, qui ne vivent pas dans un état de guerre permanent, qui ne sont pas traversés par ce qui, à mes yeux, relève des plus grandes contradictions politiques et idéologiques qu’un Etat ait porté dans notre ère contemporaine.

Eh bien au milieu de tout ça, ce qui avouons-le ne crée pas franchement un milieu idéal pour militer, Eitan a réussi à créer Zochrot…

Je ne vais pas développer dans l’article ce qu’est Zochrot, il y en aurait pour des pages et des pages tellement le boulot de cette asso israelienne anti-sioniste est vaste et incroyablement dense et fourni, mais sachez tout de même que cette asso, dont le nom signifie en hébreu « elles se souviennent », porte l’immense combat de faire reconnâitre la Nakba  par Israël… Il faut savoir (avant de connaître Eleonore et Eitan je l’ignorais totalement) qu’il n’y a pas d’équivalent du mot Nakba en hébreu (bon en même temps quand on sait que Nakba signifie la grande catastrophe, on se doute bien que ce n’est pas le terme que vont utiliser les sionistes pour qualifier la création de l’état d’Israël en 1948), et ça va même plus loin, puisque l’état sioniste interdit l’usage de ce mot aux organismes qui dépendent de ses subsides, sous peine de sanctions financières… Bref on n’a pas le droit d’évoquer la Nakba en Israël…

Quant au droit au retour des réfugiés, pour lequel milite Zochrot également, vous imaginez bien qu’un pays qui poursuit son avancée colonialiste en faisant fi des avertissement de la communauté internationale prend ça au mieux pour une vaste boutade (mais en vrai ils ont peu le sens de l’humour), en réalité pour un acte proche de la trahison…

Et si on peut prendre cinq minutes pour évoquer également le travail de cartographie remarquable effectué par Zochrot, on prend conscience de l’immensité de la tâche à accomplir, mais de l’exploit que constitue déjà l’ensemble de ces réalisations !

Alors on va vous passer ici les vidéos de la conférence que sont venus donner Eitan et Eleonore le 28 décembre à la salle du Sénéchal, une conférence riche en enseignements et en émotion, un témoignage d’une valeur rare, et d’un apport précieux.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Ils étaient pour l’occasion accompagnés de leur ami Gilad Halpern, journaliste israélien qui est venu témoigner de son histoire, sachant que Gilad est l’un des cinq réservistes qui, appelés cet été par Tsahal pour attaquer Gaza, a refusé de prendre sa place dans l’armée. Un refuznik. Et qui l’a payé par un séjour de trois semaines en prison, peut-être une broutille quand on pense aux souffrances du peuple Palestinien, mais 5 Refuznik, et 100 000 réservistes appelés… Ca devrait tout de même nous donner une leçon d’humilité…

Image de prévisualisation YouTube

En tout cas il y a des personnes qui vous rendent meilleur, croyez moi ces trois là en font partie…

Et c’est pas fini, parce-que leur combat se prolonge sous différentes formes, dont un centre de recherche, un bouquin à 4 mains à venir, et bien plus encore… Il y a quelques mois d’ailleurs, juste après cette série de conférence inaugurée à Toulouse, Eitan lançait, à Paris, un appel au Boycott qui ne saurait nous laisser indifférents.

Pour finir je vais laisser la parole au seul homme d’église capable de m’inspirer le respect, celui qui a passé sa vie à combattre l’apartheid, Desmond Tutu, qui forcément parle vachement mieux que moi…

Image de prévisualisation YouTube

Merci mes amis, I’m so proud…

« Nous sommes une armée de rêveurs, et pour cette raison nous sommes invincibles » (Ss-cdt Marcos)

Dot

Plusieurs petites précisions : ce qui est exposé ici c’est mon point de vue, et je le partage, mais n’implique personne dans ma lecture des faits… Par ailleurs il faudrait des pages et des pages, des heures et des heures pour dire tout ce qu’il y a à dire, je conseille déjà pour ceux qui veulent commencer à aller plus loin d’aller jeter un oeil à leur chaîne Youtube…

Et bien sûr ce n’est que le début, on essaiera de relayer au maximum l’actualité de Zochrot…

« Together we stand »

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par toulousainesliberees
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Retour d’un séjour en Utopie

Il y a des week-ends qui marquent plus que d’autres… Accompagnant le groupe Di…