Accueil Non classé Violez en paix messieurs, la victime fera un bon coupable…

Violez en paix messieurs, la victime fera un bon coupable…

0
0
50

C’était difficile de choisir un thème pour se remettre à écrire cette semaine, tant il y avait de quoi faire…

Fillon et une de ses 172 457 affaires ?

Macron, ses financeurs, son sourire ultra-brite ou ses façons de Calimero ?

Melenchon et son ego ?

Le Pen et… Le pen quoi…

Poutou et ses signatures ?

Tout ça vous en avez soupé et pour tout vous dire moi aussi un peu, enfin jusqu’aux prochaines infos où je vais recommencer, comme chaque jour, à faire frôler l’AVC à mon chéri à chaque nouveau titre par mes cris, mes lancers de n’importe-quoi-que-je-peux-jeter-sans-casser-la-télé-parce-qu’il-faut-pas-déconner-on-peut-pas-en-racheter-une-neuve…

Et puis il y a des gens qui écrivent mieux que moi là-dessus, et que je vous encourage fortement à aller consulter, depuis le Bonjour Tristesse jusq’à Bernard Pivot qui enchante chacun de mes passages sur twitter par sa verve et sa finesse sans pareilles…

Bref.

Et puis il y a cet article qui tombe, pas tout à fait dans l’indifférence générale heureusement, mais tout de même sans que ça ne fasse assez de bruit à mon goût.

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=5&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiah9rMhO3SAhULrRQKHfnCAu8QFggxMAQ&url=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fantony-92160%2Fantony-acquittement-general-au-proces-du-viol-collectif-18-03-2017-6774963.php&usg=AFQjCNFfily5EXrsofcfDTYZ3eBUQeOuYA&sig2=frgoNo10-xn1-m8MFSG5Kg

Alors là pour ne rien vous cacher j’ai un peu vomi dans ma bouche. Et puis je crois bien qu’en lisant l’article j’ai pleuré aussi. Et j’ai senti une haine féroce monter de mes tripes.

J’en étais encore à tergiverser sur ce qu’il fallait dire, écrire, hurler, quand j’ai commencé à voir les réactions provoquées par cet événement dont je n’ai pour autant entendu parler sur aucune chaîne d’info, à moins que cela n’ait été évoqué entre la couleur des chemises de Fillon  et une énième trahison du PS.

Et je n’ai pas envie de laisser les femen rester les chantres du féminisme qu’elles aspirent à être, d’ailleurs de vous à moi il faudrait aussi que je prenne le clavier pour dire tout le mal que je pense d’elles.

N’empêche qu’elles au moins elles ont réagi (et putain ça me fout les boules de ne voir qu’elles en réaction !!!)

Pour rappel, le jugement, rendu par un jury populaire (ça aussi y aurait des choses à en dire), repose sur le fait que les braves petits gars qui se sont succédé pour laminer une ado de 14 ans pouvaient légitimement présupposer du contement de la demoiselle compte-tenu de sa réputation de fille facile…

Sans déconner ? On en est vraiment là ?

Alors bon déjà j’ai envie de vous dire que au temps pour tous ceux qui s’insurgent des nombreuses affaires de viols étudiants aux States qui sont légitimés par la consommation d’alcool de la victime (coucou Serena Williams !), parce-que là on touche le pompon tout de même !

Apparemment il est donc admis qu’une gamine de 14 ans est parfaitement responsable de ses actes quand elle se retrouve « cernée » de 7 ados en rut (ou plutôt 9 d’ailleurs) et apparemment trop nourris de porno trash, qui ne pensent qu’à assouvir leurs pulsions, les uns après les autres, dans ce qui semble le plus glauques des plans culs de l’histoire (là je parle pour eux, car pour elle tout cela n’a été que pression, forçage, et intimidation, bref un viol, et si vous me reprochez un quelconque manque d’objectivité j’ai envie de vous conseiller d’aller vous faire foutre, et puis je vous emmerde, en toute tranquillité hein).

Et apparemment, il est parfaitement admis qu’il est bel et bien « impossible de violer une femme pleine de vice ».

Ami lecteur ne te casse pas le cul à aller chercher la référence, je te la livre sur un plateau : cette phrase elle vient de la chanson Antisocial du groupe Trust, et je pense qu’avant de lire Despentes et de creuser à fond il m’a bien fallu 30 ans à beugler cette chanson dans tous les états possibles et imaginables avant de comprendre ce que je disais.

Je ne chanterai plus jamais cette phrase, plus jamais…

La justice a donc validé qu’une ado de 14 ans est suffisamment « pleine de vices » pour qu’un groupe de sales petits connards lui passent dessus en toute impunité.

C’est donc elle la coupable, d’autant qu’elle est perturbée la donzelle, ben vi elle a déjà été violée…

Elle n’est plus à ça près, non ?

Alors j’entends par ci par là, un peu trop régulièrement à mon goût, que la culture du viol c’est très exagéré, que c’est encore un truc de feminazi (oui oui, on a collé tous les hommes dans des chambres à gaz ou on en rêve, bien entendu), de coincée du cul (vas-y, dis le moi en face et n’oublie pas de compter tes dents et tes rotules au passage), bref encore des conneries pour rendre moins libre les pauvres mecs qui aiment les femmes, tellement qu’ils les voudraient toutes en mini-jupes parce-que ça c’est de l’émancipation, de la vraie, j’en passe et des meilleures (tous propos véritablement lus ou entendus, par des gens dont j’avais pu croire un jour que pourtant ils avaient un cerveau, et je dis gens parce-qu’il y a aussi des meufs qui tiennent ces propos là, ah merde je ferme cette parenthèse j’ai mon ulcère qui se réveille).

Donc : non parler de culture du viol ce n’est pas exagéré, AU CONTRAIRE, et reprendre les copains lorsqu’ils font une réflexion mal placée ce n’est pas du stalinisme c’est une mesure de salubrité publique !

Parce-que ces ados dégueulasses qui s’en sortent si bien il aurait fallu leur apprendre que la réputation d’une fille n’a rien à voir avec son consentement lors du passage à l’acte

Et que le consentement ne vaut que s’il est libre et éclairé (bon là on en a perdu la moitié, qui croient qu’éclairé c’est qu’on n’a pas le droit de niquer dans le noir)

Et qu’une nana c’est un être humain à part entière, si, si, je sais ça choque d’asséner une telle nouvelle comme ça, là, sans préalable, mais tout de même…

Bref le combat n’est pas fini

Il ne fait même que commencer

Tant qu’il le faudra !!!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par toulousainesliberees
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Retour d’un séjour en Utopie

Il y a des week-ends qui marquent plus que d’autres… Accompagnant le groupe Di…