Accueil Non classé Rabhi décoré de la légion d’honneur : Eloge de l’imposture…

Rabhi décoré de la légion d’honneur : Eloge de l’imposture…

0
0
2,784

J’étais tranquille, j’étais peinarde, comme dirait un chanteur tragiquement décédé en 1986, lorsque j’ai eu la très mauvaise idée d’allumer ma télévision en ce 24 mars 2017.

En quête de ma télécommande pour pouvoir me vautrer sur mon canapé en regardant la dernière redif de Top Chef, je laisse en fond les chaînes d’infos auxquelles je suis ordinairement greffée (sauf quand y a Topchef, chacun ses vices hein).

Et là…

Déjà je vois la tête de Pierre Rabhi apparaître, je m’énerve donc comme il se doit, râlant de la surexposition médiatique du bonhomme, la base quoi.

Mais surtout je lis, du coin de l’oeil que le gars vient d’être décoré de la légion d’honneur.

LA LEGION D’HONNEUR !!!

Rien que ça !

Et pourquoi pas prix Nobel de la bienfaisance tant que vous y êtes ? Mais ça ne va pas bien dans la tête des gens !!!! Qui sont les esprits malades qui ont proposé cette boursouflure de néant et de vilénie pour ce titre dont, finalement, je dois tout de même bien avouer que je n’ai rien à foutre, hein, en vrai…

Non mais sérieusement, pourquoi ?

Alors je sais bien, la légion d’honneur on la donne à des footballers et tout et tout, mais euh sans déconner, les gens qui portent Rabhi aux nues, ils l’ont lu un peu ? Ils se sont intéressés à sa vie ? A ses amitiés ? A son business ?

Parce-que là sérieux les gars y a de quoi faire…

Et on tombe vite dans le lourd j’ai envie de dire…

Par quoi commencer…

Sans doute par le début, c’est mieux, paraît-il.

Bon, déjà, lire un peu partout au sujet du bonhomme qu’il est le pionnier de l’agro-écologie, c’est un truc qui me hérisse le poil ! Sûrement parce-qu’ayant eu l’occasion de bosser sur Marc Dufumier, que j’ai même eu la chance d’interviewer du temps de mes expériences radiophoniques, je trouve que c’est faire une insulte grave à ce dernier dont la réflexion et les expérimentations vont tout de même autrement plus loin que le gentil éleveur de chèvres ardéchois… Non mais vraiment ! Et je passe sous silence tout ce qu’il y aurait à reprendre sur le creux théorique de Rabhi, je n’ai fait que survoler le sujet, d’autres plus qualifiés l’ont fait mieux que moi.

D’ailleurs quand on creuse un peu sur le fonctionnement de la ferme de sire Rabhi, on se rend vite compte que tout cela tient et fonctionne sur la base de travail non rémunéré, et des dons que les admirateurs (adorateurs) du type lui versent à foison, pour lui permettre de sillonner les routes de France et de prêcher sa bonne parole… Pendant que le mas s’avère un échec patenté…

Bref, sur ce sujet je vais la faire courte : la ferme de Beaulieu n’est ABSOLUMENT PAS une réussite, c’est même tout l’inverse…C’est notamment à découvrir et lire ici ou là.

Passons donc sur la soi-disant méta-compétence du monsieur en termes d’agro-écologie, même si pardonnez-moi, je me bidonne.

L’imposture déjà dévoilée, il est temps de m’intéresser aux fréquentations et grandes idées du gars…

Alors là pour être honnête je dois d’abord essuyer la bave qui me monte immanquablement aux lèvres quand j’entends parler de ce grand humaniste…

Parce-que pour moi un humaniste ça ne passe pas dans les medias pour expliquer que la nature n’ayant pas prévu l’homosexualité (alors en plus ça se discute), ben normal on ne va pas donner des droits aux homos non ? Ce serait malsain, bien entendu… Et leur permettre d’élever des enfants ? Comme vous y allez ! On n’est pas bien sûrs hein, ce sont quand même des abhérations naturelles, leur confier la descendance de l’humanité c’est un vrai risque…

Malheureusement je ne déforme qu’infinitésimalement les propos de saint Rabhi sur la question, je vous invite à faire vos propres recherches (c’est toujours mieux) mais vous pouvez trouver des extraits de l’interview d’origine assez facilement, et pour ceux qui ont la flemme je cite le gars en direct live : « « loin de toutes hypocrisie ou complaisance, et avec tout le respect dû aux personnes, je considère comme dangereuses pour l’avenir de l’humanité, la validation de la famille « homosexuelle », alors que par définition cette relation est inféconde » (le semeur d’espoir, Acte Sud). »

Voilà voilà…

Par contre apparemment il n’a pas les mêmes réticences à l’égard des complotistes, confusionnistes et autres idiots utiles de l’extrême-droite et de fafland en général…

Pensez à moi quand vous lirez le mignon papier de Vanity Fair sur Rabhi et sa soirée aux frais de Di Caprio, au bras de Marion Cotillard dont je veux ici rappeler les propos incroyablement STUPIDES sur le 11 septembre par exemple, moi ma tension est déjà trop élevée pour m’y remettre…

Et puis quand on se rend compte que le gars est gentiment cité en exemple d’exemplarité sur le site d’Egalité et Réconciliation (cherche pas le lien, hors de question que je fasse de la pub à ces fils de rien), comment vous dire que ça en dit long ? Comme les qualités de leader qui ose qu’il trouve à Alain Soral (ceci expliquant évidemment cela, entre gourous on se comprend), son amitié de longue date avec le plus que douteux Etienne Chouard (qui mérite son article aussi, mais j’ai peur d’une rupture d’anévrisme sur le sujet, je sens déjà mes rétines qui palpitent)…

Avant de vous mettre quelques liens pour vous éclairer sur le très lucratif business du brave monsieur Rabhi, j’ai encore deux choses à évoquer (putain désolée, je savais que ce serait long mais je n’avais pas prévu un tel roman)

D’abord une « anecdote » dégueulasse, mais monsieur « les homos c’est sale », il n’a pas l’air de se poser autant de questions quand son gendre est accusé d’attouchements sur des jeunes filles mineures au cours de stages où les malheureuses, en plus d’être exploitées comme on a pu le voir auparavant ont du en plus se payer le harcèlement du beau-fils sous l’oeil condescendant du grand homme. Ca passe, c’est pas grave, c’est sûrement la nature… On est dégueulasse ou on ne l’est pas hein.

Enfin, et ça prendrait des plombes à développer, mais c’est important : je voudrais rappeler ici que l’avenir de la planète ne se joue pas, contrairement à la jolie histoire qu’il aime tant à raconter, sur la part du colibri. Prétendre que c’est en coupant l’eau quand on se lave les dents et en faisant caca dans des toilettes sèches qu’on sauvera la nature c’est juste une abhérration culpabilisatrice qui vise à pointer du doigt des comportements individuels sans remettre en question la violence du productivisme, du consumérisme (qui ne le dérange pas le moins du monde quand il s’agit de ce qui peut lui rapporter de près ou de loin) et bien évidemment la logique de profit qui est la seule boussole du capitalisme. En bref il est bien mignon de dire de ne pas prendre de poche plastique pour faire ses courses, mais s’il ne s’en prend pas aux logiques qui sous-tendent le système global à quoi sert son message ? Quand il ne dresse en aucune façon le bilan des besoins réels de la population, et ne propose encore moins de solution globale au problème que fait-il ?

Ben c’est simple, il cultive son groupe d’adorateurs et de généreux donateurs, il joue sur sa fausse humilité pour cacher l’immonde culte de la personnalité qui transpire en permanence de ses écrits, interviews, de son association et de toute sa petite sphère d’influence.

En même temps c’est vrai, il a bien le profil pour recevoir la légion d’honneur, décoration pathétique d’un Etat pourri et délabré…

Entre imposteurs, on se comprend.

Pour plus d’infos sur son business voilà de quoi s’occuper :

Le site des Colibris avec tout le merch qu’il faut, même de quoi adhérer au crédit coopératif pour lui reverser encore plus de thunes

Dans la famille « on sait se faire de l’oseille », je vous présente la fille

Et un petit tour par le village communautaire des raéliens braves gens qui veulent vivre sainement

 

Un grand merci à Yann Kindo et aux Enragés pour leurs travaux de recherche et de démontage de l’imposture, qu’ils sachent qu’ils font beaucoup pour me rassurer sur la santé mentale de mes contemporains.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par toulousainesliberees
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Anne ma soeur Anne… Sylvestre…

Promis après j’arrêtes de raconter mon enfance, mais depuis que je me suis mis en tê…